L’apprentissage anticipé de la conduite

Publié le par Alexjl

Le futur conducteur peut apprendre à conduire dès l’âge de 16 ans avec la conduite accompagnée. En 2008, 205 000 permis de conduire de la catégorie B ont été délivrés grâce à l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC).

 

Après plus de 20 ans d’existence, l’apprentissage anticipé de la conduite est suivie par seulement 30 % de jeunes, alors que cette formation réduit sensiblement le risque d’accident chez les jeunes conducteurs et offre un meilleur taux de réussite à l’examen.

 

Qu’est-ce que la conduite accompagnée ?

Après une formation initiale en école de conduite, la conduite accompagnée permet de faire le plein de confiance et d’expérience et donc de passer l’épreuve de la conduite dans les meilleures conditions.

 

Quand peut-on s’inscrire ?

Pour s’inscrire à l’AAC en école de conduite, il faut être âgé d’au moins 16 ans, être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière de niveau 2 (ASSR 2) ou de l’attestation de sécurité routière (ASR), et enfin, il faut obtenir l’accord de son représentant légal ainsi que de la compagnie d’assurance du véhicule concerné.

 

Quels sont les avantages ?

L’AAC permet d’acquérir une expérience de la conduite avant l’examen et donc de gagner en confiance pour le passage pratique de l’examen, mais aussi en tant que futur conducteur.

 

Cette formation offre un taux de réussite à l’examen du permis de conduire plus élevé (69,5%) que la filière traditionnelle (51,9%) ainsi qu’une période de permis probatoire plus courte (2 ans) que celle de la filière traditionnelle (3 ans) : cette période étant le délai que met le nouveau conducteur pour passer de 6 à 12 points, si et seulement s’il ne commet aucune infraction.

 

La formation initiale en école de conduite

Avant de pouvoir entamer la conduite accompagnée, il faut suivre une formation initiale : celle-ci comprend une évaluation d’une heure, puis une formation théorique basée sur les enjeux de la sécurité routière et permettant de préparer l’épreuve du code de la route, et enfin, une formation pratique composée d’au moins 20 heures de cours de conduite.

 

Une fois l’examen du code de la route réussi, lorsque le niveau de conduite est jugé satisfaisant par l’enseignant et après au moins 20 heures (ou davantage si nécessaire) de formation initiale obligatoire, le formateur délivre une attestation de fin de formation initiale (AFFI) et le jeune peut commencer à conduire avec son accompagnateur.

 

Cette attestation est faite pour prouver que le niveau atteint par le candidat est satisfaisant pour commencer à conduire avec son accompagnateur : maîtriser un véhicule à allure lente ou modérée avec un trafic faible ou nul, choisir une position sur la chaussée, franchir une intersection ou changer de direction, circuler sur la route ou en agglomération dans des conditions normales, connaître les situations présentant les principales difficultés, etc…

 

L’attestation est consignée dans le livret d’apprentissage et est remise à la compagnie d'assurance du candidat : sans cette attestation, impossible de faire de la conduite accompagnée.

 

Qui peut être accompagnateur ?

Pour être accompagnateur, il faut être titulaire du permis B cinq ans minimum et sans interruption, obtenir l’accord de son assureur, ne jamais avoir été condamné pour divers délits (homicides et blessures involontaires, conduite sous l’emprise d’alcool, délit de fuite, etc…), être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite concernée, et enfin, participer à la dernière étape de l’évaluation de la formation initiale de son apprenti conducteur.

 

Un élève peut avoir plusieurs accompagnateurs, y compris hors du cadre familial.

 

Déroulement de la conduite accompagnée

Un rendez-vous pédagogique préalable de 2 heures est obligatoire et réunit le candidat, l’accompagnateur, et le moniteur d’auto-école : cet entretien assure une certaine continuité de formation au candidat et est le moment où le moniteur délivre conseils et informations à l’accompagnateur.

 

Ensuite, la conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une période d’au moins un an, pendant laquelle le conducteur va parcourir 3 000 kilomètres au minimum. En parrallèle, un suivi est assuré par l’école de conduite, avec la réalisation de 2 rendez-vous obligatoires : le premier a lieu entre 6 et 8 mois de conduite et environ 1 000 kilomètres parcourus et le deuxième a lieu à l’issue des 3 000 kilomètres parcourus.

 

C’est à l’issue du deuxième rendez-vous pédagogique que le candidat est déclaré prêt ou non à passer l'épreuve pratique du permis de conduire, les seules contraintes étant d’avoir 18 ans et d’avoir parcouru le nombre de kilomètres exigés au cours de la conduite accompagnée.

 

Les six règles à respecter

1) Le véhicule utilisé doit être équipé de 2 rétroviseurs latéraux et du disque « conduite accompagnée" à l'arrière.

2) Respecter les règles du Code de la route, particulièrement celles concernant les jeunes conducteurs, les limitations de vitesse, par exemple : 110 km/h sur les portions d’autoroutes à 130 km/h, 100 km/h sur les chaussées avec séparation par un terre-plein central et sur les portions d’autoroute à 110 km/h, 80 km/h sur les autres routes, et 50 km/h en agglomération.

3) Parcourir les 3 000 km sur les parcours les plus variés possibles et participer activement aux rendez-vous pédagogiques à l'auto-école.

4) Durant la conduite accompagnée, avoir toujours avec soi le livret d'apprentissage et l’extension de garantie de l'assurance qui servent de justificatifs lors des contrôles de police.

5) Après chaque sortie, bien indiquer les parcours effectués (nombre de km, type de routes, difficultés éventuelles, etc…) dans le livret d’apprentissage afin d’en discuter avec le moniteur, de connaître les objectifs fixés et de suivre sa progression.

6) Ne jamais franchir les frontières françaises.

 

Attention aux devis des auto-écoles

Dans le cadre de l’Apprentissage anticipé de la conduite (AAC), les devis doivent préciser :

- Le rendez-vous pédagogique préalable avec l’accompagnateur et le moniteur d’école de conduite d’une durée minimale de deux heures.

- Les deux rendez-vous pédagogiques obligatoires, avec l’accompagnateur et le moniteur.

- La formation théorique : préparation et présentation à l’examen du Code de la route.

- La formation pratique : forfait de 20 heures minimum et présentation à l’examen du permis de conduire.

 

 

Liens : 

 

 

Sources : http://www.permisdeconduire.gouv.fr

 

 

Auto-école, école de conduite, auto-école Paris, moniteur auto-école, examen de conduite, examen de code, examen conduite 2011, examen conduite 2012, examen pratique permis, code la route, examen code route, code gratuit, examen code gratuit, examen du code, test code, test examen code, test code gratuit, examen blanc, examen de conduite, code examen blanc, code gratuit, test code, test, test de code, test code gratuit, le code, test gratuit, permis, code en ligne, examen, code de triche, code de GTA, article r417-10, code de la route, la conduite accompagnée, permis conduite accompagnée, conduite accompagnée prix, tarif conduite accompagnée, code conduite accompagnée, assurance conduite accompagnée, conduite supervisée, accompagnateur conduite accompagnée, âge conduite accompagnée, assurance conduite accompagnée, conduite supervisée, le permis, points, préfecture, point de permis, permis A, permis conduire international, permis international, examen, permis bateau, permis 125, visite médicale, excès de vitesse, interieur.gouv.fr

Publié dans Permis de conduire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article